Une étude menée par l'Electric Power Research Institute a révélé que les entreprises perdent entre104 et 164 milliards de dollars [entre 95 et 150 milliards d'euros] par an en raison des coupures de courant ainsi qu'entre 15 à 24 milliards de dollars [13 et 21 milliards d'euros] dus à d'autres problèmes de qualité de l'alimentation électrique. Le calcul est très rapide à faire. Imaginez seulement combien coûterait à votre entreprise une journée ou deux sans courant électrique. Pour certaines entreprises, une panne d'une heure pourrait signifier de pertes considérables. 

Et pourtant beaucoup d'entreprises ne connaissent toujours pas tous les types de perturbations électriques susceptibles de menacer leurs salles de serveurs. Bien qu'il soit certainement judicieux de se protéger contre des événements majeurs tels que des ouragans et des inondations, votre courant peut être perturbé par de nombreuses autres manières, bien plus subtiles. Dans cet article, je ne mentionnerai que six d'entre elles.

1. Transitoires
Les transitoires sont potentiellement le type de perturbation provoquant le plus de dommages. On distingue deux sous-catégories : impulsives et oscillantes. Les perturbations transitoires impulsives sont le type le plus courant de surtension ou de crête. Elles impliquent un événement soudain qui augmente ou qui diminue la tension et/ou l'intensité du courant et elles durent généralement moins de 50 nanosecondes. Provoquées par la foudre, la commutation de charges inductives ou un défaut de mise à terre, entre autres, les perturbations transitoires impulsives se traduisent généralement par des données corrompues et des dégâts matériels.

Les perturbations transitoires oscillatoires entraînent des variations très rapides du signal électrique, à la hausse et à la baisse, souvent lorsqu'une charge inductive, telle celle d'un moteur ou condensateur, est soudainement éteinte. Un problème courant associé à la commutation d'un condensateur est le déclenchement des variateurs de vitesse réglable (ASD, pour leur sigle en anglais Adjustable Speed Drives).

2. Interruption
Une interruption se définit comme la perte totale de tension d'alimentation ou de courant de charge. Sa durée peut varier de 0,5 à 30 cycles (instantanée), de 30 cycles à 2 secondes (momentanée), de 2 secondes à 2 minutes (temporaire) ou dépasser les 2 minutes (maintenue). Le type d'interruption le plus courant est quand tous les appareils électriques et les lumières de la maison s'éteignent pendant une courte période. Une interruption à la maison n'est jamais qu'un désagrément, mais pour les entreprises, elle peut entraîner des coûts considérables ainsi que la corruption de données ou leur perte définitive.

3. Creux de tension ou sous-tension
Généralement causés par des défaillances du système ou par la commutation de charges utilisant de lourds courants de démarrage, un creux de tension représente une chute de la tension CA à une fréquence donnée sur une durée de 0,5 cycle à 1 minute. Imaginez la chute de la pression de l'eau lorsque plusieurs robinets d'une maison sont ouverts en même temps. Les creux de tension peuvent provoquer d'importants dégâts matériel au fil du temps.

Souvent appelés « baisses de tension » (bien qu'incorrectement)les sous-tensions sont le résultat de problèmes sur le long terme de l'homogénéité du courant qui provoquent des creux de tension à court-terme. Les sous-tensions peuvent provoquer la défaillance de charges non linéaires telles que les alimentations d'ordinateurs.

4. Bosse ou surtension
Une bosse de tension est l'inverse d'un creux de tensionprovoquée par une augmentation de la tension CA sur une durée de 0,5 cycle à 1 minute. Les causes les plus fréquentes des bosses de tension sont les connexions neutres à haute impédance, les réductions de charge brusques et une défaillance sur une phase d'un système triphasé. Comme les creux, les dégâts causés par les bosses de tension (dégradation des contacts électriques ou des semi-conducteurs) peuvent passer inaperçus jusqu'à ce que les dégâts deviennent apparents. Toutefois, les effets immédiats et perceptibles des creux se manifestent par le scintillement des lumières et des données corrompues.

Similaires aux sous-tensions, les surtensions sont le résultat de problèmes prolongés qui provoquent des bosses de tension temporaires. Les surtensions peuvent générer une forte consommation de courant et provoquer une surchauffe et des contraintes dans l'équipement.

5. Distorsion de sinusoïde
Une distorsion de forme d'onde est le résultat d'une variation de la qualité du courant qui affecte la forme d'onde de la tension ou de l'intensité. Cinq types de distorsion de forme d'onde existent : décalage continu, harmonique, interharmonique, encoches et bruit. Elles peuvent toutes, à différents degrés, provoquer des dégâts ou des perturbations de l'équipement informatique.

6. Fluctuations de tension
Une fluctuation de tension est une série de changements de tension aléatoires, de petites dimensions, provoqués par toute charge présentant des variations de courant importantes. Un symptôme courant de ce problème est le scintillement des lampes à incandescence.

Différentes manières existent pour se protéger des fluctuations de tension. Les plus couramment utilisées sont les systèmes d'onduleurs, les générateurs de secours, les limiteurs de surtension, les conditionneurs de puissance, un raccordement à la terre approprié, parmi d'autres. Pour en savoir plus sur les différents types de perturbations électriques et la manière de s'en protéger, veuillez lire le livre blanc n° 18 d'APC by Schneider Electric, « Les sept types de problèmes d'alimentation. »