Le Crowdfunding est immense (vraiment immense). Immense jusqu'à quel point ?  Tellement immense que Zack « Danger » Brown a publié son premier projet sur Kickstarter pour financer sa première salade de pommes de terre avec des donations d'un montant de 9,15 €. Une semaine plus tard et un tiers d'un million de participations plus tard, la salade de pommes de terre de Zack Brown avait récolté 36 600 €.  Ridicule ? Certains peuvent le penser. Mais pour d'autres, la salade de pommes de terre de Zack Brown est une occasion pour jauger l'ampleur du phénomène de l'Internet des objets.
 
Le crowdfunding trouve ses racines dans notre lien émotionnel avec un produit ou un individu. Les investissements ne dépendent pas nécessairement de la viabilité de l'entreprise, de ses pertes et profits, de la chaîne logistique ni du nombre d'investisseurs providentiels qui y participent.  Au contraire, ces investissements dépendent de ce qui a piqué notre curiosité, qu'il s'agisse d'un plat estival ou d'un appareil connecté. Pour cette raison, s'intéresser à la façon dont les gens investissent leur argent sur les plateformes de crowdfounding peut, jusqu'à un certain point, nous aider à préfigurer l'avenir de la technologie.  En regardant de plus près les tendances actuelles, certaines d'entre elles (et pas seulement les alimentaires) semblent gagner du terrain.
 
Tout d'abord, la tendance « Où est mon bidule ?! » :  Actuellement, j'ai une propension, comme beaucoup d'entre nous, à égarer des choses et souvent au moment le moins propice.  C'est généralement juste quand je suis juste sur le point de partir à l'entraînement d'une équipe de gamins frénétiques de trois ans que je réalise que je ne sais pas où se trouvent mes clés. Et apparemment, je ne suis pas le seul dans cette situation, car aider les personnes à retrouver leurs affaires est une industrie en plein essor.  Beaucoup d'entreprises, telles que Tile, TrackR, XY, Findster et iFind ont développé des « technologies de recherche » pour ne plus jamais égarer vos clés, bagages, portefeuille, smartphones, chiens ou chats ou du moins pendant moins longtemps.  Ces produits se greffent à vos objets et utilisent diverses méthodes pour vous informer de leurs allées et venues.  Certains produits ont déjà acquis une grande popularité (Tile, par exemple, a réussi à collecter près de deux millions d'euros de financement).
 
Il existe également la tendance « Je ne peux pas trouver mes affaires car ma batterie est vide » : Legion Meter, Go Plug Bags, CHARGEKEY, Umbrella USB, SPOR, Gokey, Fuelbox, XS Powercard occupent cet espace de plus en plus populaire. La tendance semble être née de deux situations contradictoires : d'une part, une dépendance croissante dans les applications de nos téléphones dit intelligents et une capacité insuffisante des batteries des smartphones. Différentes approches abordent la problématique avec des perspectives légèrement différentes (chargeurs rapides, chargeurs intégrés aux sacs, chargeurs sous forme de carte de crédit, chargeurs solaires, etc.).  Cette tendance a réussi à attirer plus de deux millions d'euros d'investissements. Et elle reflète le besoin urgent du développement rapide des technologies des batteries.
 
Et enfin, nous avons la tendance « De quoi se composent mes affaires ? » :  C'est encore un marché de niche, mais son développement risque d'affecter nos vies de manière significative. L'un des participants, Tellspec a déjà réussi à collecter 350 000 €. Bien que différentes variantes cohabitent dans cet espace, le principe est toujours le même : elles analysent et elles identifient les composants de votre nourriture, de vos boissons et de votre environnement. En tant que parent d'un enfant présentant des allergies mortelles, c'est l'une des tendances qui m'intéresse le plus, car l'une de ces applications est capable de déceler quel composant allergène se trouve dans un aliment. Elles peuvent également détecter la présence de pesticides dans notre pomme ou afficher le nombre de calories présentes dans des chips cuites au four.
 
Partout sur le Net, les investisseurs du crowdfounding expriment tout haut ce qu'ils veulent, leurs envies de connexion et ils nous donnent un aperçu modeste mais fascinant de l'avenir de l'Internet des objets.

Maintenant, vous m'excuserez, je dois améliorer ma recette de salade de pommes de terre.