Je travaille dans un bureau à domicile, dans une ville où les pannes de courant sont monnaie courante. Il y a quelques jours, un bel orage a éclaté en début de soirée et les lumières de la maison ont flanché à plusieurs reprises. Et une fois, cela a duré suffisamment de temps pour assommer le routeur qui me fournit l'accès Internet et les connexions Wi-Fi. Je l'ai su immédiatement car je suis abonné au service de musique en ligne (Rhapsody, que j'adore par dessus tout) et j'utilise un lecteur de musique sans fil qui diffuse de la musique partout dans la maison (Sonos, également magnifique). Lorsque la musique s'est arrêtée, j'ai su que le routeur n'était plus alimenté.


Le courant est revenu au bout d'une minute ou deux. Ce n'était vraiment pas très long. Nous étions à table à ce moment-là. Si cela était arrivé pendant que je travaillais et si la panne avait été plus longue, ma productivité de la journée aurait vraiment été affectée. Bien sûr, mon ordinateur portable aurait pu continuer à fonctionner pendant quelques heures, mais je n'aurai pas pu utiliser un moniteur externe ni mon téléphone sur VoIP ni Skype. Sans parler de ma connexion Internet. J'aurai été en quelque sorte sur une sorte d'île virtuelle, probablement en train d'essayer de communiquer avec mon téléphone portable.

Je devais remplacer mon vieil onduleur, et c'est donc avec grand intérêt que j'ai lu aujourd'hui un article dans le magazine APC Currents intitulé « Comment choisir un onduleur pour votre bureau à domicile. » En résumé, l'article vous conseille de prendre en compte quatre paramètres pour choisir un onduleur pour votre bureau à domicile, à savoir, la taille, l'autonomie, la gestion et l'efficacité énergétique ainsi que la protection des données contre les surtensions.

APC propose un outil en ligne qui vous aide à déterminer la taille de votre onduleur en vous demandant de saisir la puissance des appareils que vous désirez protéger, ainsi que leur type et nombre. Pour cela, vous devez vérifier les informations sur la plaque signalétique de chacun de vos appareils, où sont généralement regroupées les informations de puissance en watts (W) et en volts-ampères (VA).

En termes d'autonomie, l'idée est de disposer de suffisamment de puissance pour que votre matériel puisse fonctionner au moins pendant les pannes de courant de courte durée. Et selon l'article, la plupart des pannes de courant durent moins de cinq minutes. Si vous savez que les pannes qui surviennent dans votre région sont plus longues, optez pour un onduleur plus grand qui vous offrira une plus grande autonomie.

Les choses deviennent plus intéressantes quand il s'agit de la gestion et de l'efficacité. De nombreux dispositifs de votre bureau à domicile ne sont pas utilisés tout le temps, tels que les imprimantes et les scanners. Et pourtant, ils consomment de l'énergie même lorsqu'ils sont en mode veille. Les dispositifs tels que l'APC by Schneider Electric Back-UPS Pro vous permettent de désactiver ces appareils et d'éliminer ce qu'on appelle des « consommations fantômes. » Et au cas où la panne de courant se prolongerait plus longtemps que l'autonomie de votre onduleur, il est livré avec une application qui permet de fermer correctement les applications et d'éteindre le matériel de manière à éviter toute perte de données.

Les onduleurs vous protègent également contre les surtensions des lignes de données. Une multiprise décente peut vous protéger contre les surtensions du courant alternatif mais les surtensions peuvent également provenir des câbles Ethernet, des lignes CATV ainsi que des lignes téléphoniques. Vous avez donc besoin d'un onduleur qui vous offre une protection adéquate en fonction de la manière dont vous avez connecté vos appareils informatiques et de réseau à Internet.

Ici en Nouvelle-Angleterre où je vis, l'été est la saison des orages. Et dans peu de temps, l'hiver va arriver. Les choses se gâtent à ce moment-là, avec des tempêtes de vent et de neige qui peuvent se traduire en pannes de courant. Je vais probablement faire des emplettes avant Noël pour m'acheter un nouvel onduleur.