Au fur et à mesure que les entreprises adoptent les technologies cloud et la virtualisation, elles devraient prêter une attention particulière aux dispositifs qui assurent actuellement la survie de leurs ressources informatiques : le réseau et tout le matériel en périphérie du réseau.

Sur les articles d'autres blogueurs, certains aspects des modifications que la virtualisation et les technologies cloud ont apporté aux datacenters ont déjà été abordés, tels que le besoin d'un regard neuf sur l'alimentation et le refroidissement, d'autant plus que la virtualisation a tendance à créer des points chauds. Ces articles soulèvent des points que les entreprises devraient s'empresser de régler.

Mais la périphérie du réseau est toute aussi importante. Qu'il s'agisse d'un simple bureau ou de toute la succursale d'une grande entreprise, les configurations ont tendance à être les mêmes. Vous retrouvez dans un placard un certain nombre de dispositifs réseau ou peut-être que le réseau est partagé avec d'autres locataires au sein d'un campus.

Et comme la virtualisation et le cloud computing continuent à se répandre, ces sites disposent, la plupart du temps, de peu ou pas du tout de matériel informatique. Généralement, les succursales optent pour une puissance de calcul sur des serveurs distants, soit au siège de la société soit chez un fournisseur tiers tel que Salesforce.com.

Pensez aux effets provoqués par une perte de connexion réseau dans ces sites. Quelles seraient les pertes de productivité causées par une défaillance de la connexion vers le cloud ? Et quel serait son coût ?  Vous devrez probablement continuer à payer les employés malgré la perte de connexion, mais peuvent-ils réellement continuer à travailler ? Pourrez-vous toujours répondre au téléphone ?  Quel serait le coût estimé en termes de chiffres d'affaires ou les pertes de productivité ?

Je me suis souvent entretenu avec des partenaires et des clients à ce sujet, et pour eux, les employés peuvent simplement se réfugier au bistrot du coin et se connecter au Wi-Fi du lieu en cas de panne du réseau. Il s'agit peut-être d'une solution viable pour un bureau de deux ou trois employés (bien que je ne considère pas cela comme une vraie stratégie de sauvegarde). Mais cette solution est tout simplement impossible pour un bureau de plus de 10 personnes.

Imaginez un magasin de vente au détail qui dispose de nombreux terminaux pour enregistrer les ventes. Si vos dispositifs PDV ne fonctionnent plus, vous ne pourrez plus traiter les ventes. À combien s'élèveraient les pertes par heure ?

De toute évidence, ce matériel doit être protégé contre les pannes de courant, qu'il s'agisse de terminaux PDV, d'ordinateurs portables ou de routeurs ou commutateurs qui assurent votre connexion réseau.  La prochaine question est donc : comment garantir une alimentation de secours en cas de panne et pendant de combien de temps ai-je besoin de cette alimentation ?

Peut-être que le site est doté d'un groupe électrogène. Dans ce cas, vous n'aurez besoin que d'un onduleur qui vous fournisse suffisamment de courant le temps que le générateur se mette en marche. Mais est-ce que le générateur est en mesure de fournir suffisamment de puissance pour tout votre équipement stratégique ou simplement pour un éclairage d'urgence ?

Et vis-à-vis des onduleurs, pouvez-vous les gérer à distance ?  Cet aspect est important pour deux raisons. Dans un premier temps, les capacités de gestion à distance permettent à l'équipe informatique centrale d'identifier les besoins d'entretien de l'onduleur ainsi que de remplacement de la batterie. Dans un deuxième temps, avec des onduleurs gérés à distance, l'équipe informatique centrale peut désactiver les appareils qui ne sont pas indispensables de manière à ce que l'onduleur fournisse l'alimentation nécessaire pour le matériel vraiment important pendant une plus longue période.

Tous les modèles d'onduleurs Smart-UPS et Symmetra de 5 kVA ou supérieur d'APC by Schneider Electric sont livrés avec une carte réseau intégrée qui permet la gestion à distance. Cette carte est en option pour les modèles inférieurs à 5 kVA. Tout ce dont a besoin l'opérateur distant est un navigateur Web. Les systèmes s'intègrent à tous les systèmes de gestion de réseau compatibles avec le protocole SNMP, Simple Network Management Protocol.

Dans ce monde toujours plus dans les nuages et de plus en plus virtuel, protéger la périphérie est vital. Mais grâce à un système efficace d'alimentation de secours, vous pouvez réduire considérablement les risques et préserver la productivité de vos employés.