Si vous êtes un administrateur ou un gestionnaire informatique, il est fort probable que vous deviez gérer plus d'un site. Et le nombre de sites peut s'élever à cinq, 50, voire 500 avec aucun personnel informatique dédié à l'un ou à l'ensemble de ces sites.

Avec peu de ressources humaines pour gérer ces sites, les entreprises doivent rechercher de l'aide technologique pour accomplir cette tâche. Ci-dessous, nous vous proposons quatre manières éprouvées et réalistes que vous pouvez mettre en œuvre pour gérer efficacement et avec un investissement minime, les sites distants.

1. Gérer à distance l'alimentation électrique
Aujourd'hui, il existe de nombreuses unités de distribution d'alimentation (PDU) ainsi que des multiprises qui peuvent être gérées à distance. Depuis un emplacement centralisé, vous pouvez gérer l'alimentation, délester la charge et commuter les prises de manière à garantir le bon fonctionnement de vos dispositifs.

Pensez aux avantages que cela implique. Lorsqu'un serveur est bloqué, vous pouvez tout simplement le redémarrer à distance, au lieu de devoir guider une personne au téléphone ou d'envoyer sur place un technicien informatique. La gestion à distance de l'alimentation permet également de maintenir les prises inutilisées éteintes, de manière à ce qu'elles ne soient pas utilisées et éviter ainsi toute surcharge du circuit.

2. Surveiller les conditions environnementales
Lorsque vous êtes à des centaines de kilomètres de votre système informatique distant, vous ne pouvez pas connaître les conditions environnementales du site, à moins d'y avoir installé des capteurs qui mesurent la température, l'humidité, la présence de fumée et les fuites. Vous pouvez également installer des capteurs qui détectent l'ouverture des portes et le moindre mouvement dans votre salle de serveurs ou armoire de câblage.

De tels systèmes ont au moins deux objectifs importants. D'une part, ils vous alertent lorsque des situations potentiellement dommageables pour le matériel informatique, telles que les fuites d'eau ou les visites non autorisées, surviennent. D'autre part, grâce aux données de température et d'humidité, vous pourrez savoir à tout moment si le refroidissement et la ventilation du site sont adéquats. En cas d'anomalie, vous pourrez prendre les mesures nécessaires pour corriger le problème avant qu'il ne provoque de véritables dégâts.

3. Déployer des équipements pré-installés
Les clients peuvent acheter, au fur et à mesure de leurs besoins, des racks et des armoires avec du matériel informatique et des serveurs déjà installés. Les techniciens informatiques peuvent ainsi tester et configurer le matériel avant de l'expédier au site distant. Certains distributeurs peuvent également vendre des armoires préconfigurées selon vos spécifications techniques.

Grâce à cette stratégie, le temps d'installation peut être considérablement réduit puisque le système est déjà configuré et validé. Et elle peut également réduire de manière significative les besoins en techniciens spécialisés lors de l'installation. Ce qui peut se traduire par des économies conséquentes.

4. Gérer plusieurs sites de manière centralisée
Un système centralisé de gestion peut agréger les données et les statistiques de tous vos sites et les présenter sur une seule console, via une interface utilisateur facile à lire. Un bon système agnostique sera capable de gérer différents dispositifs et systèmes, avec possibilité d'envoyer des alertes aux personnes concernées.

Grâce à un tel système, vous ne devrez pas vous connecter à chaque système distant. Et étant donné l'augmentation en nombre et en taille des sites distants, cette caractéristique est très appréciable. Les systèmes permettent, par ailleurs, l'accès à de multiples utilisateurs, pour une gestion 24h/24h et la possibilité que chaque spécialiste intervienne sur la partie du système qui le concerne.

Pour en savoir plus, regardez mon webcast « Stratégies pour la gestion d'environnements informatiques distants. »