C'était très agréable de passer quelques jours au stand de Schneider pendant l'Interop 2014 à Las Vegas. Principalement car j'ai eu l'occasion d'y croiser beaucoup de clients avec des histoires très intéressantes sur leurs expériences avec les produits Schneider Electric. Des histoires positives et très stimulantes, je devrais ajouter.

C'était également très agréable de rencontrer des personnes qui assistent à l'Interop depuis aussi longtemps que moi, ce qui remonte pratiquement aux débuts de la manifestation. J'ai assisté pour la première fois à l'Interop en tant que journaliste pour le site Network World dans les années 90, lorsque l'événement venait à peine de planter ses racines comme un conciliabule pour gourous TCP/IP et UNIX. Les entreprises comme Cisco n'étaient à l'époque que des start-up et leurs fêtes sont restées gravées dans nos mémoires.

L'un des participants de cette année était Jonathan Broome, directeur de la technologie chez Linq3 Technologies, une entreprise qui développe un logiciel pour vendre des billets de loterie via des distributeurs de billets ou dans des stations-service. L'entreprise ne compte que cinq ans d'existence, nous explique-t-il, mais l'expérience de Broome avec APC remonte à plus de 20 ans. Grâce à cette expérience, il pouvait également nous parler de l'évolution de la technologie de la compagnie ainsi que d'Interop lui-même.

Aujourd'hui, il juge la présence des produits Schneider Electric plus importante dans les locaux de son entreprise que dans leurs centres de données. En effet, leur centre de données se trouve dans un centre en collocation qui dispose de sources d'alimentation redondantes, avec un générateur de secours. Du travail de pro ! Et l'entreprise utilise bien des onduleurs connectés APC by Schneider Electric dans chaque rack. « Grâce à eux, nous disposons d'une connectivité totale ainsi que du contrôle de l'alimentation pour chaque appareil, », nous précise-t-il.

Mais c'est toute une autre histoire pour les bureaux de l'entreprise. « Le courant n'est pas très fiable, » explique Jonathan Broome. « En un mois, nous avons été victimes de plusieurs incidents d'alimentation dans nos locaux. »

Le seul générateur de secours appartient à l'immeuble et il sert à alimenter les ascenseurs, les lumières des issues de secours, entre autres, mais pas à alimenter les locataires.  Ainsi, Jonathan Broome utilise des onduleurs Smart-UPS d'APC by Schneider Electric pour alimenter les ordinateurs et les commutateurs, en cas de panne, de manière à préserver l'accès réseau au centre de données distant.

« Nous comptons sur nos onduleurs pour réguler les baisses de tension et les coupures de courant qui malheureusement se produisent et durent entre 5 et 30 minutes », nous raconte-t-il. Les unités Smart-UPS lui permettent de surmonter les pannes de courant de courte durée. Pour les coupures plus longues, les onduleurs assurent des coupures douces des appareils de l'entreprise de manière à ce qu'aucun travail ne soit perdu et que l'on puisse les redémarrer dès le rétablissement du courant.

Compte tenu de sa longue expérience dans l'informatique et avec des produits APC, j'ai demandé à Jonathan ce qu'il pensait de l'évolution, au fil du temps, de la gamme de produits.

« Une chose qui a été constante est qu'ils sont solides et bien construits », nous répond-t-il. « L'efficacité s'est améliorée, c'est évident. Les prix ont diminué. Et la surveillance et les capacités de gestion ont considérablement évolué. Et des choses simples, comme les batteries, durent plus longtemps. C'est aussi simple que ça.  C'est vraiment parfait. »

J'ai posé la même question au sujet de l'Interop. « À l'époque ce n'était qu'un simple salon technique, sans tous ces stands luxueux », se remémore-t-il. « Aujourd'hui nous avons vraiment des stands de luxe et le salon a évolué avec la technologie. Il est devenu beaucoup plus conventionnel. »

Je ne pouvais pas être plus d'accord. Regardez la vidéo pour voir toute l'interview de Jonathan Bromme.